Bienvenue dans la tete d'une aspie

Toute mon actualité

 
 
 
Frame Wall
 
  • Jenny Ams

Le supermarché

Le supermarché.... Ahhh cet endroit... Je suis sûre que même les neurotypiques ne sont pas franchement fans...


Mais nous AAAAAAAAAAAAH quelle horreur!

De façon génèrale, je préfère faire les courses en ligne, mais parfois je n'ai pas le choix. Je n'ai jamais compris comment fonctionne le supermarché, socialement parlant.

Quand on rentre déjà, enfin, devant l'entrée, on doit passer par la même porte, que ce soit pour entrer ou pour sortir, déjà quel est le sens des priorités, il semble logique de laisser passer les personnes qui sortent. Elles sont souvent chargées, déjà énervées donc la théorie voudrait qu'il faille attendre, mais... A raison de 8/10 caisses ne travaillant pas au même rythme, donc difficile de choisir le moment où il faut rentrer.

Deuxième angoisse, sans être encore totalement dedans, c'est les portiques qui sonnent. Je n'ai jamais compris comment on peut sonner en rentrant et comment, si on sonne on est obligatoirement suspect?

Bref, faire les courses c'est sympa... Non je déconne.


Dans le supermarché idéal, il n'y aurait qu'une marque de chaque article. C'est vrai quoi, pourquoi faire plusieurs packs de yaourts aux fruits 0%, au même goût? Je suis donc obligée de faire une étude de chaque produit avant de trouver celui qui me conviendra pendant les prochains mois, voir années.

Les lumières, les personnes qui poussent, le froid du rayon frais (sans compter mon envie irrépressible de tout ranger) bref moment sympathique en perspective (second degrès)...

En génèral, je garde bien mon casque collé aux oreilles, avec ou sans musique.

Bref, toutes les étapes sont passées, il faut maintenant se rendre en caisse. Le moment le plus dur commence alors. Est-ce qu'on peut m'expliquer pourquoi les gens sont obligés de coller dans la file d'attente?

On va tous passer de toutes façons et les files sont plutôt bien définies, et puis, on ne va pas se mentir, PERSONNE n'aime perdre du temps à la caisse, donc l'efficacité du fait de pousser reste sacrément limitée...

A moins que, le but soit de pousser à l'exaspération et que l'on parte avant le passage en caisse. Mais franchement, après avoir passé toutes les étapes précèdentes, il faudrait être fou pour partir.

Bref, donc après toutes ces étapes on passe enfin en caisse. Là aussi, le protocole est parfois flou. Faut-il saluer la caissière quand elle est absorbée par son télèphone? En général, je le fais même si j'ai sacrément l'impression de déranger,

Ensuite, on passe au rangement. C'est important qu'il y ait un ordre précis dans le rangement.

Dans certains supermarchés ils imposent quelqu'un pour aider à ranger dans les sacs. Ces personnes me mettent mal à l'aise, déjà parceque je n'aime pas qu'on touche à mes affaires, et puis parceque je ne sais pas non plus quelle position adopter vis à vis d'elle. Déjà, la plupart du temps, elle discute avec la caissière, donc je n'ai pas envie de la déranger, mais si je ne la salue pas, vais-je (encore) passer pour une malpolie?

La dernière fois, je ne l'ai pas remerciée, d'une parcequ'elle parlait, de deux, parceque je n'ai pas aimé qu'elle mélange le frais et les produits ménagers et enfin parceque je ne comprends pas pourquoi il faut remercier quelqu'un qui fait son travail.... Je suis donc, encore, passée pour l'antipathique de service... Je vous jure que ce n'est pas le cas...

Conclusion, vive les courses en ligne...

Donc si vous me croisez au supermarché, que je ne vous vois pas, que je n'ai pas l'air au top de ma forme, sachez que je vous aime quand même... Ou pas.

Posts récents

Voir tout

L'ascenseur

L'ascenseur... Je trouve cet endroit fantastique, j'adore me retrouver SEULE dedans... Mais on n'est pas toujours seul, surtout quand on habite au dernier étage. Je me suis toujours demandé si un neur

©2019 by danslateteduneaspie. Proudly created with Wix.com