©2019 by danslateteduneaspie. Proudly created with Wix.com

Bienvenue dans la tete d'une aspie

Toute mon actualité

 
 
 
Frame Wall
 
  • Jenny Ams

Le jour où j'ai découvert les larmes.

Le vendredi 6 mars 2020, à l'âge donc de 33 ans, j'ai découvert qu'on pouvait pleurer de réelle tristesse.

Dans les préjugés de l'autisme on entend souvent parler du manque d'empathie, des émotions différentes. Certains sont hyper empathes et hyper sensibles, d'autres en hypo totale. Moi je suis du coté manque total.

J'ai toujours eu du mal à exprimer mes sentiments et même à les ressentir de manière claire. Je pleur très rarement, surtout pour les décès. Mais ce jour là, j'ai découvert les larmes et tout ce qui va avec... le mal de tête, le nez qui coule, la fatigue...

Je te devais bien un post...

Tu étais une femme extraordinaire, exceptionnelle, merveilleuse, magnifique, radieuse... La gentillesse incarnée. Je me souviens la dernière fois qu'on s'est vues, j'avais la flemme de sortir, tu étais dans un endroit avec du monde. Je me suis figée comme à mon habitude, mais tu étais là et j'étais juste heureuse de passer 5 minutes avec toi, depuis le temps. C'est dur les amitiés à distances mais nous on gerait. Je me souviendrai à jamais de nos délires, de ta folie.

Je lis et relis nos conversations, j'écoute tes audios pour te penser encore présente.

Je me souviendrai toujours de tes mises en garde "relis toi avant d ecrire", " ne dis pas de conneries"...

Chaque seconde sans toi me paraît une éternité. Seulement quelques jours sont passés et le vide est trop énorme.

J'ai découvert les sentiments, grâce à toi j'arrive à ressentir le manque et la tristesse.

Tu m'appelais "l'antipathique", tu m'aimais avec ma différence, peut-être même pour ma différence...

Je t aime ma folle. Tu me manques...

578 vues