Bienvenue dans la tete d'une aspie

Toute mon actualité

 
 
 
Frame Wall
 
  • Jenny Ams

Le caméléon 

C'est "marrant" les handicaps invisibles, parce que du coup tu as l'air comme tout le monde. Si il te manque une jambe ou un bras ça se voit, si il te manque un cerveau ça s'entend, mais si tu manques de collagène (syndrome ehlers danlos) ou de compréhensions sociales avancées, de rapport cognitifs classiques ou si au contraire tu fait de l'hyperacousie, comme souvent avec le syndrome d'asperger, bah ça ne se voit pas… Alors j'entends toute la journée, "oh mais ça va ce ne se voit pas c'est pas grave", "ça va après tout tu ne stigmatises pas trop hein"... Et si le problème était justement que vous ne vous en rendez pas compte au premier abord ? Vous connaissez la chanson "le clown" de soprano, "J'me cache derrière ce sourire angélique depuis longtemps Je ne sais plus m'en défaire, mais qui suis-je vraiment?". Qui suis-je vraiment, c'est une question que je me pose souvent. Alors oui la citation de cette façon peut paraître un peu dépressive mais ce n'est pas vraiment le cas. Je sais que chez les neurotypiques (non ce n'est pas une insulte 😝) donc j'essaye de m'adapter. Encore 😓 On me pose souvent la question comment je peux être copine avec des personnes aussi différentes les unes, des autres, en réalité c'est simple. Je n'ai jamais su qui j'étais réellement, j'ai appris les comportements humains en travaillant sur moi, les expressions en cherchant dans les dictionnaires et encyclopédies (mon D.ieu ce que je suis vieille🤣), les expressions de visage en regardant les films, et encore maintenant des fois je me demande quelle réaction je dois enclencher dans telle ou telle situation. Si j'étais capable de mentir ou dissimuler, j'aurai même pu être espion, je m'adapte à tout, j'apprend, je reproduis. Un jour on m'a demandé ce qui était le plus naturel. En réalité, je pense qu'à force de m'adapter à tout, je ne sais même plus moi-même qui je suis au naturel. Quand on me dit que je n'ai pas "l'air" autiste, souvent j'en suis plutôt flattée, c'est que je travaille plutôt bien. Mais dès fois j'ai besoin aussi qu'on en tienne compte. Imaginez que vous soyez toute la journée et en permanence avec des personnes ayant une langue complètement étrangère à vous, une culture opposée, que chaque chose qu'ils disent/font vous demande automatiquement une analyse réseau. Mon mari me charrie souvent, il me dit de mettre à jour mon logiciel "blague", ou "expressions", en réalité c'est ça, je suis un peu "ok google", j'essaye de comprendre ce que vous me dites en répondant avec des choses pré enregistrées, sur que parfois j'oublie sous quelle version d'android je fonctionne et c'est le bug système, et là je craque. Et les messages "viens nous voir on t'aime comme tu es", "allez sort ça te fera du bien", "arrête tes conneries tu n'es pas si différente". Bah en faite si, en faite s'adapter en permanence est un vrai jeu d'équilibre, je jongle en permanence pour pouvoir vous ressembler et ces phrases, qui font mal quand je suis en crise, sont aussi les plus beaux trophées quand je suis de bonne humeur. Un peu comme si j'avais gagné l'Oscar de la meilleure actrice. Alors chaque jour je me déguise en neurotypique, je mets mon costume, je fais une mise à jour logiciel et je bouge mes fesses (c'est une expression) je me balade, avec ma bulle invisible, que vous agressez en permanence sans vous en rendre compte, un peu comme quand on pousse à marcher encore plus vite un enfant déjà épuisé. Je me camoufle, je modifie mes stigmates, et j'ai l'air comme vous. Mais j'ai seulement l'air. Quand mes fils apprennent par cœur la vie des footballeurs parce qu'ils ont compris que c'était une façon de s'intégrer, alors que le deuxième ne comprend même pas l'intérêt de retenir les prénoms de tout le monde. Quand mon grand télécharge fortnite juste pour pouvoir dire qu'il l'a mais retourne s'enfermer dans ses intérêts restreints (les livres, harry Potter et la mythologie grecque), parce qu'il a compris que si il raconte la vie que l'Olympe il se sentira seul, je sais qu'il se bat et que ça sera dur, qu'un jour il risque aussi d'oublier qui il est vraiment. J'ai appris trop tard, et au prix de trop gros problèmes de santé, que le caméléon est obligé de retourner à son état d'origine. Alors je leur apprend à eux aussi, que le bleu autiste leur va si bien. Quand je sors naturellement, ça a du m'arriver une fois ou deux, quand je me permets de remettre ma bulle opaque, vous me trouvez juste antipathique, bizarre, difficile à comprendre… mais en faite ce n'est que moi, sans mon masque de clown… parce que des fois il est un peu trop dur à porter, alors il tombe, et généralement quand il tombe trop loin je fais fuir. C'est pour ça que des fois je me retire, parce que je vous aime… ou pas….

172 vues

Posts récents

Voir tout

A mon fils....

Hier tu t'es levé et avec un sourire en coin tu m'as demandé en quoi tu pouvais m'aider. Il n'y avait pas grand chose à faire et je t'ai dis que tu m'aiderai à mettre la table un peu plus tard. Est ve

©2019 by danslateteduneaspie. Proudly created with Wix.com