Bienvenue dans la tete d'une aspie

Toute mon actualité

 
 
 
Frame Wall
 
  • Jenny Ams

J'ai dormi presque 24h, et le monde a continué de tourner.

J'ai dormi presque 24h…. Et le monde a continué de tourner… J'ai plutôt l'habitude de vouloir poster du positif et de porter avec moi l'espoir, mais là pour les 3 prochaines minutes, j'ai pris le droit de me plaindre. Et même si pour une fois ça n'est pas entièrement lié à l'autisme, tout ce qui touche à ma vie est quand même en rapport avec ce que je suis… Et je suis autiste…. J'ai eu une grosse période de saturation, beaucoup de changements dans ma vie, et, le changement c'est pas mon truc… je suis rentrée en immersion totale dans votre monde, j'ai "oublié" mon casque, je me suis battue au-delà de mes limites. Je n'avais pas le choix, et quand on a pas le choix on saute dans le vide et de préférence sans parachute. C'est marrant, je sentais venir l'épuisement mais pas de cette façon, et puis c'est arrivé. Sûrement un empoisonnement, un truc qui est mal passé, et voilà, moi qui voulait un break je l ai eu, pas de la meilleure manière qu'il soit (note à moi-même : réfléchir à ce qu'on souhaite avant de demander à D.). Vomissement, malaises, peau qui brûle, d'une douleur tellement intense, que malgré ma résistance j'ai eu l'impression de me consumer. Urgences, perfs, piqures, etat semi conscient où j'ai quand même l'impression de gérer des choses, et le trou noir… "Vous avez besoin de repos m'a dit le médecin" Ce besoin je ne me le suis pas accordé. Mon corps si, sans me demander mon autorisation… mais mon vieux, tu n'as pas pensé à un truc… pendant que tu t'octroies le droit de te reposer, le monde continue de tourner. Et tu n'as pas pensé à un truc… c'est que j'ai beaucoup de mal avec l'"à peu près", et là se pose le problème… tu as laissé quelques sens en veille et mon cerveau n'a pas pris de pause. Et donc… grâce à ça j'ai capté, bien que très difficilement, qu'on était passé du mercredi au jeudi… et devine quoi… le jeudi c'est soirée crêpe. Bah oui, tes enfants aussi sont autistes, et tu ne vas quand même pas changer les habitudes… et tant mieux. Finalement ça m'a permis de me relever beaucoup plus vite "parce que si on saute les crêpes, on saute le jeudi, et on ne peut pas sauter un jour de la semaine…" Élémentaire mon cher Watson, euh mon cher Elyah pardon. Et donc je me suis levée, et je me suis rendue compte que tout était encore là et que les choses n'avaient pas bougées. Enfin si, il faut rattraper ces 2 jours et vite, parce que la maitresse de numéro 3 te dis que ça ne va pas. Parceque numéro 4 fait une crise angoisse à la seule évocation de côtoyer un grand nombre d'enfants en maternelle, parce que numéro 1 a oublié qu'il devait finir un travail urgent. Et les rendez vous médicaux approchent, les dossiers à remplir, les prises de tête pour savoir ce qui est le plus adapté à eux. Et puis quand une mère "ninja", une mère d'enfants "atypiques" se repose elle sait que les dangers restent toujours aussi présents voir plus pour ses enfants… Jamais de temps, jamais de répit et du tout, aucune possibilité de s'ennuyer. Et c'est quand même une chance. Hey oui, le monde continuera toujours de tourner, donc autant s'y faire et continuer à se battre. Encore une victoire par ko pour moi. Et cette fois ci je sais qui m'aime, on en apprend toujours beaucoup en voyant les réactions de son entourage dans ce genre de situations… Moi aussi je vous aimes… ou pas.

0 vue

©2019 by danslateteduneaspie. Proudly created with Wix.com