©2019 by danslateteduneaspie. Proudly created with Wix.com

Bienvenue dans la tete d'une aspie

Toute mon actualité

 
 
 
Frame Wall
 
  • Jenny Ams

Ca fait longtemps !!

Coucou tout le monde. Ça fait un moment que j'ai pas écrit, mais à juste titre.

J'avais décidé de consacrer tout le blog à se marrer sur ma différence. Mais aujourd'hui je vais faire un post un peu sérieux. Pas de quoi faire pleurer dans les chaumières non plus, mais il fallait que ça sorte.

Mon “coming out autistique”, a suscité pas mal de réactions, pour la plupart plutôt positives mais pour d'autres…

Je pourrai faire un top 5 des réactions qui m'ont le plus énervées, moi qui aime tellement les classements, les cases, mais bizarrement, je suis trop touchée pour prendre du recul.


Alors je vais juste parler au nom de pas mal d'Asperger.


On a tou(te)s nos personnalités, notre façon de réagir et de vivre notre différence, mais il faut comprendre que parfois se cache une VRAIE souffrance.


Si je charrie en disant de garder ses distances, c'est qu'en réalité, non, le contact physique n'est pas quelque chose que je n'aime pas, vite fait comme on pourrait être dérangé par une tache noire sur un mur blanc, c'est une vraie souffrance, quand on me prend dans les bras sans prévenir, je le vis comme une agression, et je pèse mes mots.


Quand je dis que le monde, la foule me dérange, c'est juste pour rester correcte, pour ne pas aller trop loin dans la description de ce que je peux ressentir.

Quand on s'amuse à vouloir me fixer dans les yeux, c'est un peu comme si on s'amusait à vous pousser dans le vide sidéral.


Je ne suis pas “timide”, pas “réservée”, je suis complètement différente des personnes que vous avez l'habitude de fréquenter, mon fonctionnement sort du commun. C'est un avantage aussi, et puis, sans vouloir me la raconter je pense que vraiment j'arrive à donner le change, et c'est ça justement qui provoque les réactions que je déteste. Les réactions qui blessent.

Ce n'est pas parce que j'y arrive que c'est facile.

Ce n'est pas parce-que, être autiste verbal, être autiste “haut niveau” est forcément plus facile à vivre que d'autres formes, que ce n'est pas une souffrance.

Alors oui, les “oh bah ça va c'est rien”, “peut être que moi aussi je suis un peu autiste j'aime pas faire mes courses”, me provoquent un sentiment négatif (que je ne pourrai pas décrire, vu que la description des sentiments c'est pas mon truc non plus), mais c'est le genre de phrases qu'il est mieux de ne pas dire à une aspie.


Enfin bref, ne vous fiez pas aux apparences, il faut toujours chercher un peu plus loin.

Je n'ai pas écris depuis longtemps, parce que j'ai eu du mal à gérer cette pression, parce que finalement j'aime tellement ma bulle que j'ai eu besoin de m'y enfermer.

Mais si je m'enferme, comment vous comprendrez les choses, comment je pourrai vous ouvrir les yeux et vous aider à comprendre tout ça.

Alors je pense que vous aurez aussi besoin de quelques articles, juste sincères, un peu plus profonds, sans virer dans le pathos, il y a d'autres blogs pour ça.

Aujourd'hui, je veux juste revendiquer mon droit d'être différente, on a tous un caractère unique mais être autiste, être aspi va bien au delà de ça.

Alors évidemment, on est tous des êtres humains, on n'est pas formaté “autiste” ou “neurotypique”, parfois les cases se mélangent, parfois, on a des traits, mais c'est tellement simple aussi, quand on veut comprendre l'autre, de ne pas chercher à s'identifier en lui.


Quand j'ai créé ce blog, j'ai voulu d'écrire des choses complexes sous un angle simple, et je continuerai, mais simplifier les choses pour vous ne veulent pas dire qu’elles sont simples pour moi.


Je pense que j'éviterai de trop étaler, les “meltdown”, les “shutdown”, zut des anglicismes je vais encore me faire taper sur les doigts!

Mais ces phases existent, elles sont dures, perso je ne les assume pas encore assez pour en parler, mais peut-être qu'un jour…

Ce qui est sûr c'est que ces passages à vide, ces besoins de calme total, mon manque de volonté à m'exprimer ces derniers temps, sont dûs à un gros passage à vide…


Allez j'ai repris des forces et je reprend l'écriture.


Je suis aussi disponible pour répondre aux questions… on finira par avoir une meilleure compréhension ensemble les uns et les autres…

En attendant je vous aimes … ou pas